Préparer son pack pharmacie pour la journée

Les plaisanciers de l’île de Bréhat, bien conscients qu’en plaisance, la prévention est primordiale, surtout quand il s’agit de santé, nous ont demandé des conseils pour créer une pharmacie pour la journée. La particularité de sa composition, reposera sur plusieurs critères:

  • Les produits seront en quantité limité, pour 48 heures de traitement, pour au maximum deux équipiers simultanément
  • Les pathologies à traiter le seront avec parcimonie sachant que l’accès au secours toujours possible, favorisera les positions d’attente.
  • Les médicaments embarqués correspondront aux pathologies les plus souvent rencontrées, traumatologie et douleurs.
  • Le contenant et les péremptions seront vérifiés et de qualité

Les règles de base valables dans le nautisme en général, seront là encore appliquées :

  • Avoir les moyens de contacter les secours et avoir un avis médical tout le temps ( VHF &/ou Tél Portable -vérifiez sa charge- avant le départ)
  • Numéros accessibles et bien connu de chaque équipier: GSM 1616, VHF Canal 16.
  • Se munir des éléments de base: de l’eau, des vêtements de protection pour le chaud (casquettes, lunettes de soleil…) comme le froid ( Veste de quart, polaire, un change possible).
  • Savoir si ses équipiers ont des maladies chroniques particulières pouvant s’exprimer durant la balade ( épilpepsie, diabète, asthme….).

Les coupures, plaies, ampoules, brûlure.

Une atteinte du tissus cutané, a, pour caractéristiques, de permettre aux germes qui sont à l’extérieur de rentrer dans notre organisme. Cela ne se fait pas de façon instantannée. Le but du traitement est de diminuer ce risque. Pour cela, l’attitude est assez simple et les produits utiles également :

  • Désinfecter autour de la zone lésée ( avec l’antiseptique)
  • Rincer avec de l’eau la plaie (celle d’une bouteille d’eau, ou du sérum physiologique)
  • Protéger la zone avec un pansement

Les pansements sont toujours réalisés de la même manière :

  • Une couche au contact de la plaie ( tulle gras, vaseline)
  • Une couche qui peut absober les sérosités ( compresses)
  • Une couche qui maintient le tout ( bande ou collant)
  • Pour la promenade à la journée, il est licite d’avoir des pansements déjà tout prêts comportant les trois couches (ex Tielle).
  • Il est néanmoins utile d’avoir une ou deux feuilles de tulle gras en plus.
  • Deux paquets de compresses stériles.
  • Une bande de gaze (type Nylex) ou crêpe (type Velpeau).
  • Si la plaie est localisée sur le cuir chevelu, sur une articulation ( coude genou) sur une zone ou cela colle mal comme la main, cela permettra de faire un pansement quand même. On le renforce avec de l’elasto. Car aucun pansement ne supportera le frottement de la barre ou d’un bout.

Les plaies qui saignent beaucoup :
En général, si l’on appuie dessus durant une minute avec une compresse le saignement cesse. Sinon, on réalsiera le pansement et on se servira d’une bande cohésive (type Coheban) faisant partie du matériel pour les entorses. L’elasticité de la bande, permet d’exercer une compression efficace ( plaie du cuir chevelu, ou du front).

L’hameçon dans le doigt :
Laissez le sans le couper. Le médecin l’enlèvera en se servant de son corps pour le saisir. Desinfecter autour et fixer une compresse, pour que cela ne bouge pas trop.

Brûlure :
C’est une plaie mais large et superficielle. Ne rincer pas si elle est trop grande. Proteger avec les tulles, et faite tenir avec une bande peu sérrée.

Les plaies qui saignent beaucoup :
En général, si l’on appuie dessus durant une minute avec une compresse le saignement cesse. Sinon, on réalsiera le pansement et on se servira d’une bande cohésive (type Coheban) faisant partie du matériel pour les entorses. L’élasticité de la bande, permet d’exercer une compression efficace ( plaie du cuir chevelu, ou du front).

Les chocs, entorses, hématomes, fractures.

Bien dificile de faire le diagnostic de fracture. De toutes les façons le traitement repose toujours sur les mêmes gestes. Refroidir la zone ( cold pack), mettre un bandage compressif sur l’articulation ( Bande NyexOgrip), et mettre au repos. Si les douleurs sont vives, et l’impotence totale, bricoler une attelle qui immobilise les articulations au dessus et en dessous de la zone touchée.

Le symptôme douleur

A la journée, c’est le principal symptôme contre lequel il faudra lutter. Qu’il s’agisse de traumatime, de plaies, ou de douleurs autres, on peut les traiter sans risque avec du paracétamol. Une forme orodispersible ( doitabs) permet l’assimilation sans eau. Cela est pratique en bateau, et des fois le médecin contacter peut le conseiller si il pense qu’un geste chirurgical sera envisagé au retour. Avoir des posologies adaptées aux enfants et adultes.

Le mal de mer

Si quequ’un a le mal de mer, le mieux est de faire demi tour. La ballade est censée être du plaisir. Les médicaments contre le mal de mer ont souvent des effets secondaires. la fome suppositoire serait la mieux, car prendre un médicament en vomissant n’est pas trés facile. Nous ne conseillons donc pas d’anti émetique.

La Pharmacie

Produit Quantité Commentaire
Bande hydrophile 300X5 cm 1 Maintien des compresses
Optiskin 1 Boite Pansements étanches petit format
Allevyn plus Adhésive 12,5X 12,5 1 Boite en contient 16 Pansements tout en un, trés adhésifs mais grand ( achat groupé en avoir un ou deux)
Urgotulle 1 Boite Pansements tulle & compresse
Betadine unidose 1 Boite Antiseptique
Serum physiokogique unidose 1 Boite Rinçage plaie, ou oeil
Transpore 3M 1 Boite Sparadrap
Cold Instant Pack 1 Poche a frapper faisant du froid, en vente sur internet; pharamcie, decathlon
Bande Cohésive NylexOgrip 1 Boite Pour une plaie qui saigne, ou entorse, ou fixation d’attelle
Elastoplaste 3cm 1 Boite Fixation de pansement en renfort, ou entorse de doigt
Paracétamol Dolitabs 1 Boite Si douleur ou fièvre, 2 cp à 500mg/ 4 heures pour un adulte, a adapter pour un enfant selon le poids

Petit Matériel et Contenant

Du petit matériel est à rajouter, toujours utile en mer :

  • 1 Paire de ciseaux d’urgence ou
  • 1 Paire de petits ciseaux
  • 2 épingles de sureté
  • Gel antiseptique ( petite bouteille faire un achat groupé)
  • 1 Couverture de survie
  • 1 Fiche plastifiée avec les N° d’urgence et le listing des produits
  • 1 Lampe stylo, ou mieux frontale
  • Un briquet
  • Une paire de lunette de soleil de rechange

Pour le contenant, l’idéal est une boite étanche et transparente. Elle doit être placée prêt de la table à carte, ou des éléments névralgiques du bateau. Débarquez là avec vous, pour qu’elle serve aussi à la maison où dans la voiture . Nécessité d’y mettre le listing à jour des produits, les numéros utiles, un guide médical ou des fiches reflexes. Les produits sont placés dans des petits sacs étanches ( minigrid°) que l’on trouve dans les magasins de matériel de bureau ou ziplock° dans les sacs alimentaires en grande surface. Les pansements coutent chers. Cette pharmacie avec les produits cités revient à environs 100 €. C’est cher certes, mais faites le total du prix des leurres à bar que vous achetez sur une année, ou du moindre équipement d’acastillage… Tout est relatif… Cette pharmacie, doit vous servir aussi sur terre, à la maison où en déplacement dans la voiture.

Start typing and press Enter to search